Luminothérapie et corps

Que signifie pour vous le terme luminothérapie ? Un panneau de lumière à poser sur la table de petit déjeuner le matin ? Un appareil de soin anti-âge ? Une lampe multicolore pour vous relaxer ?

A l’origine, la luminothérapie est une « exposition régulière à une source artificielle de lumière blanche, qui peut être bénéfique notamment dans le traitement des états dépressifs hivernaux. » (Dictionnaire Larousse).

Dans cette interprétation, le mot « luminothérapie » fait référence à un traitement spécifique et une lumière spécifique dite « blanche plein spectre », dont l’objectif est de corriger des troubles du rythme circadien. L’action de la lumière passe ici par l’œil pour réguler des processus hormonaux et physiologiques dans les zones profondes du cerveau.

cvc

Lumière et peau : luminothérapie, ou photothérapie ?

Ces dernières années toutefois, le terme « luminothérapie » a été utilisé pour désigner d’autres thérapies lumineuses ciblant la peau et non plus les troubles du sommeil ou de l’humeur. Des dispositifs émettant de la lumière pour soigner l’acné, effacer les rides ou combattre certaines maladies cutanées se vendent sous le nom de luminothérapie, bien que la lumière émise soit très différente : lumière bleue, verte, jaune, rouge ou encore infrarouge.

En réalité, la luminothérapie en application sur le corps s’appelle « photothérapie ». Il s’agit d’un « traitement, en particulier des affections cutanées, par la lumière ou les ultraviolets » (définition Larousse).

cvc

Les gammes de photothérapie appliquées au corps

cvc

       

cvc

cvc

Les effets de la lumière sur la peau

Pour comprendre comment la lumière peut soigner ou embellir une peau, un détour par quelques notions de physique est nécessaire.

Dans une lumière blanche, comme celle du soleil, toutes les couleurs sont représentées, bien que notre œil ne perçoive que du blanc. On parle alors du spectre de lumière, c’est-à-dire de sa composition. Les couleurs visibles se déclinent comme un dégradé et sont perçues par le corps sous forme d’énergie. Une couleur lumineuse correspond à une longueur d’onde spécifique et l’échelle de mesure est le nanomètre (nm). Illustrons le propos : il existe plusieurs dégradés de bleu dans le spectre (du bleu clair au bleu foncé), et chacun est représenté par une longueur d’onde particulière, par exemple 460 nm. 

Une longueur d’onde correspond à une lumière dite monochromatique (une couleur) qui va pénétrer dans la peau (la profondeur dépend de la couleur) pour stimuler les cellules et déclencher une réaction chimique. On appelle ce phénomène la photomodulation (Noé et al., 2017).

cvc

On distingue trois « catégories » de longueurs d’onde :

Les ultraviolets (UV) : sont invisibles à l’œil nu. Ces longueurs d’onde pénètrent dans la couche superficielle de la peau. Les ultraviolets activent la mélanine (qui nous fait bronzer) ou encore la production de vitamine D essentielle à notre santé. Lors d’exposition excessive, les rayons UV deviennent très dangereux pour les yeux et sont responsables de maladies graves de la peau.

La lumière visible : les longueurs d’onde ou couleurs comprises dans cette zone sont visibles à l’œil nu. Ces couleurs se retrouvent fréquemment dans les appareils cosmétiques ou dermatologiques et chacune aura un effet différent en fonction de sa puissance et la durée d’exposition.

Les infrarouges (IR) : sont invisibles à l’œil nu. Lorsque les infrarouges rentrent en contact avec la peau, on ressent de la chaleur. Les IR ne sont pas dangereux pour la peau contrairement aux UV, mais ils peuvent endommager l’œil et ne doivent jamais être fixés sans lunettes de protection. Leur usage en dermatologie est fréquent notamment pour la cicatrisation et la réduction des douleurs.

cvc

Quelle couleur pour quel soin de peau ?

Beaucoup d’appareils à usage cosmétique ou dermatologique foisonnent sur internet. Pourtant, les couleurs proposées n’ont pas toujours de fondement scientifique. Pour faire le bon choix, il est impératif de se tourner vers des thérapies lumineuses dont les effets ont été prouvés scientifiquement ou au moins cliniquement.

Il faut également garder en mémoire que le résultat de votre thérapie va dépendre de trois critères :

  • la couleur spécifique de la lumière 
  • sa puissance (par exemple, le nombre de LED sur l'appareil)
  • la durée d'une séance et le nombre de séances minimal pour obtenir des résultats satisfaisants

Ci-dessous, voici un aperçu des couleurs fréquemment proposées dans les appareils de photothérapie pour la peau :

cvc

Efficacité de la lumière rouge

Propriétés reconnues sur la peau : stimule la circulation sanguine, accélère la cicatrisation des plaies, réduit l’inflammation et les rougeurs. Les effets de la lumière rouge sur la peau ont été prouvés scientifiquement dans de nombreuses recherches, et est utilisée par la NASA pour soigner les plaies des astronautes ou marins en milieux confinés. La lumière rouge est souvent combinée avec d’autres couleurs selon le soin recherché :

  • avec les infrarouges : la chaleur émise par les infrarouges apporte un effet anti-douleur et une cicatrisation profonde
  • avec la lumière bleue : dans le traitement de l’acné

Longueurs d’onde comprises : la lumière rouge pure correspond à 600-650 nm. Les « proches infrarouges » sont compris entre 650 et 780 nm, et en dessus se trouvent les infrarouges. 

Etudes scientifiques :

cvc

Efficacité de la lumière bleue

Propriété reconnue sur la peau : la lumière bleue est reconnue depuis longtemps pour son effet antimicrobien et anti-inflammatoire. Elle régule la production de sébum pour réduire les peaux grasses et détruit la bactérie responsable de l’acné Propionibacterium acnes. Son efficacité a été démontrée dans plusieurs études scientifiques et cliniques. En général, les longueurs d’onde utilisées vont de 415 à 460 nm.

La lumière bleue est régulièrement combinée avec la lumière rouge pour soulager les inflammations, rougeurs et cicatrices communes sur les peaux acnéiques.

Etudes scientifiques :

cvc

Efficacité de la lumière jaune et/ou orange

Propriété reconnue sur la peau : la lumière jaune-orange a un effet anti-âge et est reconnue pour activer la production de collagène, affermir la peau et améliorer la texture cutanée. Les longueurs d’onde fréquemment utilisées se situent à la frontière entre le jaune (575-585nm) et le orange (585-620nm) raison pour laquelle il est difficile de les distinguer clairement.

Etudes scientifiques :

Deux rapports cliniques sur deux appareils du marché (à disposition sur demande) : 

  • Ellead Skin and Bio Research, 2016: Clinical evaluation of the efficacy of Magic Collagen (Yellow Light Therapy) device requested by Oriental Inspiration Limited in improving periorbital wrinkle and skin elasticity
  • Boisnic et al., 2006 Intérêt d’un nouveau traitement des vergetures par exposition à des sources lumineuses monochromatiques (Medical Light System®)

cvc

Efficacité de la lumière verte

Propriété reconnue sur la peau : La lumière verte est encore peu étudiée. Des essais cliniques montrent un effet éclaircissant avec une réduction des tâches hyperpigmentaires, mais ces résultats doivent faire l’objet d’études scientifiques valides pour se confirmer. Des résultats encourageants avec une thérapie de lumière verte à 532 nm ont montré une réduction de la cellulite.

Etudes scientifiques :

cvc

Efficacité de la lumière Infrarouge (IR)

Propriétés reconnues sur la peau : La lumière infrarouge est abondamment étudiée et est reconnue pour son effet de cicatrisation profonde, anti-inflammatoire, anti-douleur, anti-âge. Les IR sont fréquemment utilisés en dermatologie et médecine esthétique pour accélérer la cicatrisation des plaies. Les IR semblent également intéressants pour réduire les tâches cutanées comme le mélasma (hyperpigmentation) et des études futures sont nécessaires pour confirmer cette indication. Depuis les années 2000, des chercheurs ont mis en évidence un effet protecteur des IR contre les ultraviolets. S’exposer aux IR avant d’aller au soleil permet de réduire l’apparition des rougeurs liées au soleil (ne remplace pas la crème solaire), et de soulager plus rapidement les coups de soleil après exposition.

Etudes scientifiques :

cvc

S'informer

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et recevez les dernières informations en lien avec la luminothérapie et la peau :

A chacune de vos commandes,
1 frs est reversé
aux catastrophes oubliées