BLUE MONDAY : MEDI-LUM AU TJ DU 19H30 SUR RTS UN

Par: Corentin Sauthier Dans: Nouveautés Le: Commentaire: 0 Vues: 65

Le Blue Monday, vous connaissez ? Selon une tendance anglo-saxonne, il s’agirait du jour le plus triste de l’année (troisième lundi de janvier). Un raccourci un peu rapide, mais si pas loin d’une réalité : la déprime hivernale.

C’est le sujet du reportage effectué par la RTS et diffusé lors du téléjournal de 19h30 le lundi 15 janvier, qui est venue rendre visite à Medi-Lum pour en savoir plus sur la dépression saisonnière et la luminothérapie.

 Reportage RTS au TJ de 19h30, le 15 janvier 2018 (2:11 min).

 

DÉPRIME EN HIVER, POURQUOI ?

Avec le raccourcissement des jours, l’horloge biologique logée au cœur du cerveau perd un signal crucial pour son bon fonctionnement : la lumière extérieure aux premières heures de la journée. Fait souvent ignoré, la lumière au réveil le matin joue un rôle très important pour cette horloge en stimulant certains photorécepteurs de l’oeil. Elle lui permet de se synchroniser sur l’alternance entre le jour et la nuit, afin que l’on se sente éveillé et actif en journée, et que l’on trouve sommeil la nuit venue. A partir du mois d’octobre, la luminosité tôt le matin baisse significativement pour être quasiment absente au mois de décembre. Chez les personnes particulièrement sensibles, l’horloge biologique n’arrive alors plus à se synchroniser, et envoie des signaux incorrects au reste du corps.

QUI PEUT ÊTRE CONCERNÉ ?

La dépression saisonnière est un trouble des rythmes biologiques, qui survient avec l’automne et s’évapore naturellement au printemps. Elle touche 3 à 5% de la population. Le Blues de l’hiver correspond quant à lui à une forme plus légère, et peut concerner jusqu’à 20-30% de la population. A l’état de déprime ressenti s’ajoutent trois phénomènes: fatigue handicapante, envie accrue de manger riche et sucré, et un besoin infini de dormir, sans se sentir vraiment reposé.

EXISTE-T-IL UNE SOLUTION ?

La thérapie la plus efficace et naturelle connue à ce jour consiste à rallonger la durée du jour en ajoutant de la lumière au moment où il fait encore nuit, pour stimuler l’horloge biologique. Cette thérapie par la lumière est plus connue sous le nom de luminothérapie ou photothérapie. Elle s’effectue au moment du réveil, par séance de 20 à 60 minutes selon la puissance lumineuse de la lampe, et permet ainsi de marquer le début du jour et d’interrompre les processus de la nuit. Son action passant par la rétine, la lumière doit être dirigée vers le visage, sans pour autant devoir fixer la lampe : un simple regard dans la lumière de temps en temps suffit, pendant que l’on prend son petit-déjeuner, ou que l’on s’adonne à une activité relativement immobile.

Commentaires

Laissez votre commentaire