Fibromyalgie et douleurs chroniques

Par: Bénédicte Wildhaber Dans: Nouveautés Le: Commentaire: 0 Vues: 314

A l’occasion de la Journée mondiale de la Fibromyalgie dimanche 12 mai 2019, Medi-Lum donne la parole à un jeune adulte souffrant de douleurs chroniques. Comment vit-on avec des douleurs quotidiennes ? Quelles solutions soulagent ?

A l’occasion de la Journée mondiale de la Fibromyalgie dimanche 12 mai 2019, Medi-Lum donne la parole à un jeune adulte souffrant de douleurs chroniques. Comment vit-on avec des douleurs quotidiennes ? Quelles solutions soulagent ?

vcv

Quelques mots sur la fibromyalgie

La fibromyalgie est un syndrome handicapant touchant près de 400'000 personnes en Suisse. Reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) depuis 1992, cette maladie s’exprime par des douleurs diffuses et parfois très aiguës dans les parties molles du corps de manière généralisée.

Les causes de ce syndrome ne sont pas encore connues, et plusieurs pistes se dessinent. Parmi elles : des facteurs génétiques (risque augmenté dans une même famille), psychiques, liés au stress ou liés à un dysfonctionnement des mitochondries.

Beaucoup de fatigue résulte de la fibromyalgie, ainsi que des douleurs chroniques généralisées. En plus de maux corporels, les personnes atteintes de fibromyalgie vivent souvent un état de mal-être psychologique accompagné de faiblesse, de vertiges, de troubles du sommeil, etc. Il faut alors s’armer de beaucoup de volonté pour ne pas sombrer dans la spirale des pensées négatives et trouver une façon de gérer la douleur.

Pour en savoir plus :

vcv

Dormir malgré une douleur chronique 

« J’avais mal partout, tout le temps, et surtout dans la nuque et la région des épaules ». Témoignage de Yann*, un jeune adulte de 23 ans atteint de crises de dystonie aiguë depuis deux ans. 

Le sommeil est le pays de nos rêves, un voyage de 7-8h sensé nous reposer et nous détendre. Cependant, une part croissante de la population rencontre comme Yann des difficultés à en trouver le chemin. Particulièrement, les personnes souffrant de douleurs chroniques voient leur sommeil volé par un corps douloureux qui semble se réveiller au moment où la lumière s’éteint. Sans autres distractions, l’esprit se focalise sur les maux ressentis, ce qui amplifie les sensations de gêne. La douleur peut également provoquer des réveils en pleine nuit, et empêcher de se rendormir. Le manque de sommeil occasionné augmente la sensibilité à la douleur en journée et un cercle vicieux s’installe. 

« Je me réjouissais d’aller au lit, car c’est le seul moment où je ne ressentais plus de douleurs. Pourtant, mon amie me disait que je gémissais même les yeux fermés ». Depuis aussi longtemps qu’il s’en souvienne, Yann ne dort pas bien et prend des médicaments pour pouvoir se reposer. Ces crises de dystonie aiguë ne perturbent pas seulement son repos, mais également son fonctionnement quotidien. Elles se manifestent par des moments de paralysie musculaire généralisée et Yann tombe au sol. Le facteur psychologique a pris une part de plus en plus importante dans la maladie, avec la peur de voir une crise se présenter à tout moment. « J’avais mal partout, et surtout dans la nuque et les épaules », qui reconnaît qu’à ce stade il est difficile de se concentrer sur autre chose. Pour éviter de tomber dans une spirale infernale d’angoisses et, il est important de réagir rapidement, dès les premiers signes de mal-être.

vcv

Les techniques naturelles de gestion de la douleur

A côté des médicaments, Yann a beaucoup utilisé les techniques de respiration pour appréhender ses douleurs et l’apparition de crise. Il a également essayé le tapis d’acupression Champ de Fleurs, qui fût une belle surprise : « Le Tapis Champ de Fleurs m’aide beaucoup, voire vraiment beaucoup. » Il s’installe dessus 45 minutes tous les soirs. « J’ai toujours quelques douleurs et tensions à la nuque et aux épaules, mais mon état s’est quand-même bien amélioré ! Je dors mieux, je ressens moins de stress et d’angoisses ». Mieux reposé, il a pu décrocher un petit emploi dans un restaurant. Il recommence la physiothérapie et a l’impression que « tout se remet gentiment en place ».

Il n’est pas facile de trouver le bon remède lorsque l’origine d’une souffrance n’est pas connue, comme c’est le cas dans la fibromyalgie. Différentes approches naturelles peuvent ensemble aider à soulager :

  • L’activité physique et sportive, adaptée à chaque cas, pour éviter que le corps ne « rouille »
  • L’acupuncture
  • La sophrologie ou le yoga
  • Les techniques de respiration
  • L’hypnose
  • La thérapie cognitivo-comportementale

Pour améliorer le sommeil et l’humeur, des approches complémentaires comme la luminothérapie apportent de bons effets, particulièrement à l’approche de l’hiver. Une bonne hygiène de sommeil, avec des heures de coucher et de lever réguliers, ainsi qu’une réduction des écrans le soir avant de dormir sont indispensables pour espérer retrouver un repos réparateur.

*nom d'emprunt

Commentaires

Laissez votre commentaire