Allergie respiratoire : symptômes et traitement naturel

Éternuements à répétition, nez qui coule, toux, yeux qui piquent, gorge qui gratte… Ces signes ne trompent pas : ce sont les symptômes d’une allergie respiratoire. 

Qu’elles soient chroniques ou saisonnières, les allergies respiratoires sont un vrai handicap dans la vie quotidienne. Dans certains cas, elles peuvent entraîner de nombreuses complications et notamment évoluer en asthme. En compléments des solutions médicales, un traitement naturel des allergies respiratoires peut considérablement soulager les réactions et les symptômes déclenchés par les allergènes.

49 Vues

Tout ce que vous devez savoir sur les allergies respiratoires!

Une allergie respiratoire correspond à une hypersensibilité des muqueuses des poumons et/ou des cavités nasales et pharyngées. Cette réaction immunitaire excessive est causée par l’inhalation d’un composant normalement inoffensif de l’environnement, appelé allergène, que le système immunitaire considère à tort comme un agresseur. Sa réponse est alors démesurée et inadaptée, provoquant une allergie respiratoire

Les allergies respiratoires peuvent se présenter sous deux formes : la rhinite allergique et l’asthme allergique. Ces deux pathologies provoquent des symptômes très gênants pour ceux qui en souffrent. 

La rhinite allergique 

On distingue la rhinite allergique saisonnière, provoquée par l’augmentation d’un allergène spécifique pendant une période donnée (exemple : le rhume des foins, causé par le pollen des graminées présent dans l’air au printemps) et la rhinite allergique chronique, en cas de présence permanente de l’allergène (poussière, acariens, poils d’animaux).

L’asthme allergique

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches qui entraîne des difficultés à respirer. Lorsqu’une crise d’asthme est provoquée par un facteur allergène, il s’agit alors d’asthme allergique.  

Allergie respiratoire : les symptômes courants

La rhinite allergique peut présenter différents symptômes : 

  • Une irritation de la muqueuse nasale
  • Un écoulement nasal
  • Des démangeaisons au niveau de la gorge, du palais, dans le nez ou les oreilles
  • Des yeux larmoyants, irrités, rouges, gonflés
  • Des éternuements excessifs
  • Des troubles du sommeil et des ronflements

Ces manifestations allergiques respiratoires peuvent durer de quelques jours à quelques mois. Leur intensité varie selon la présence de l’allergène et le degré de sensibilisation. Si l’allergie respiratoire atteint les poumons, elle peut alors provoquer une crise d’asthme. L’asthme allergique se manifeste par : 

  • Une respiration avec sifflement
  • Des essoufflements
  • Une toux sèche
  • Des difficultés respiratoires (dyspnée), une oppression au niveau du thorax

Les causes d’une allergie respiratoire

À la différence d’une rhinite classique, type « rhume », une allergie respiratoire se déclenche dans des situations bien spécifiques. Les symptômes apparaissent lorsqu’il y a exposition à un allergène et s’atténuent lorsque l’on s’en éloigne. 

Parmi les principaux pneumallergènes responsables des allergies respiratoires se trouvent : 

  • La pollution
  • Les pollens
  • Les moisissures
  • Les poils d’animaux
  • Les acariens
  • La poussière
  • Les plumes

Quel traitement naturel pour une allergie respiratoire ?

Au-delà des traitements médicaux, des solutions naturelles complémentaires permettent de soulager les symptômes provoqués par une allergie respiratoire chronique ou saisonnière. 

Assainir l’environnement:

Au fil du temps, pollens, moisissures, fines particules de pollution, produits chimiques, poussières et autres allergènes s’accumulent à l’intérieur des pièces. Lorsqu’ils ne sont pas traités, ces polluants peuvent devenir un problème, provoquant des réactions allergiques importantes pour les voies respiratoires. Il est donc judicieux de purifier l’air présent dans votre environnement afin d’éliminer et d’éviter la prolifération de ces substances allergènes. 

Vous travaillez souvent dans des bureaux, des espaces fermés ou mal ventilés ? Vous êtes à la recherche d’une solution pratique et performante pour respirer un air plus sain ? Le mini-purificateur d’air USB est une solution idéale de traitement de l’air intérieur. Ce purificateur par ionisation élimine les particules et les polluants de l’air. 

Facile à transporter, le mini-purificateur d’air USB se branche sur votre ordinateur ou dans votre voiture et vous permet de purifier plus de 90 % des particules fines à très fines de l’air dans un espace clos de 10 m2 en moins de 5 h. Les ions émis par s’accrochent aux particules fines et très fines dans l’air présents dans l’air ambiant pour les alourdir et les faire tomber au sol. L’ionisation est une technique efficace pour réduire les allergènes et ainsi les symptômes d’allergies respiratoires. 

Recourir à la photothérapie

La photothérapie est un traitement naturel des allergies respiratoires qui aide à lutter contre les symptômes les plus gênants de la rhinite allergique. Utiliser un appareil anti allergique de photothérapie comme l’Allergo-Nose aide à réduire les irritations et réactions provoquées par les pollens, graminées, poils d’animaux, acariens ou poussières.  Ce petit dispositif médical utilise la réduit la réaction allergique grâce la lumière. L’appareil de photothérapie intranasal émet deux longueurs d’ondes spécifiques : une lumière rouge qui régule le processus immunitaire responsable des réactions allergiques, et une lumière infrarouge qui aide et favorise la circulation du sang, réduisant les inflammations des muqueuses nasales. 

Indolore et sans effets secondaires, ce dispositif de photothérapie s’utilise simplement en séance de 3 minutes et s’emporte partout avec soi, grâce à son format de poche. 

Associé au mini-purificateur d’air USB, l’Allergo-nose proposé par Medi-Lum vous aide à traiter les allergies respiratoires de manière douce, naturelle, efficace et prolongée. L’action combinée de ces deux solutions vous apporte un soulagement réel et immédiat. 

Allergie respiratoire et traitements naturels : la prévention avant tout

Parallèlement aux traitements médicaux et naturels, pour limiter le contact de l’organisme avec les substances allergènes et ainsi éviter une aggravation des symptômes de l’allergie respiratoire, de bons réflexes peuvent être adoptés : 

  • Se laver le nez régulièrement avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique 
  • Aérer l’intérieur de son domicile régulièrement (sauf en période d’alerte au pollen) : ouvrir les fenêtres en grand, plusieurs minutes par jour, permet de renouveler l’air intérieur du logement et d’éliminer une partie des allergènes.  
  • Éviter le sport et les promenades en plein air pendant les périodes de pollinisation et les pics de pollution.
  • Brosser et laver ses cheveux tous les soirs afin de ne pas déposer de pollen ou de poussières sur l’oreiller. 
  • Éviter de faire sécher son linge de lit dehors pendant les périodes de pollinisation. 

Ce conseil vous a été utile ?

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux

Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire

Code de sécurité