Remboursement de la luminothérapie par l'assurance : ce qu'il faut savoir

En Suisse, la luminothérapie peut faire l'objet d'un remboursement par la caisse maladie obligatoire de base sous certaines conditions. En tant que spécialiste suisse de la luminothérapie, Medi-Lum vous informe sur les conditions actuelles ainsi que sur les dispositifs pouvant être pris en charge par votre caisse maladie.

4562 Vues

Une spécificité suisse

En Suisse, l'assurance de soin obligatoire LAMAL reconnaît l'efficacité de la luminothérapie pour le traitement de la dépression saisonnière et participe à l'achat ou la location d'un appareil sous certaines conditions. Le montant de la prise en charge est le suivant :

  • achat : 300 frs (une fois tous les 5 ans)
  • location : 1 frs par jour durant un mois maximum par année.

Dans d'autres pays, certaines assurances complémentaires peuvent participer au coût de l'achat d'une lampe de luminothérapie. Notre conseil est de vous renseigner préalablement auprès de votre assurance pour connaître les conditions de remboursement avant de procéder à l'achat d'un dispositif.

Les critères pour un remboursement de luminothérapie

1. L'indication de dépression saisonnière

Le remboursement de la luminothérapie est envisageable lorsqu'un diagnostic de dépression saisonnière est posé. Ce trouble affectif saisonnier est également connu sous le nom anglais "Seasonal affective disorder (SAD)", qui est parfois inscrit sur l'ordonnance médicale.

Pour d'autres indications, comme des troubles du sommeil, la prise en charge de la luminothérapie n'est pas garantie.

2. La lampe de luminothérapie

Depuis le 1er octobre 2020, le choix de la lampe de luminothérapie est plus restreint. En effet, seul un appareil émettant 10'000 lux à 30 cm de distance ou plus de la lampe peut être pris en charge. Que signifie cette information de centimètres ? Il s'agit de la distance à laquelle votre œil reçoit l'intensité lumineuse de 10'000 lux. On considère qu'un minimum de 30 cm est nécessaire pour assurer une séance confortable vous permettant de faire une autre activité en même temps que votre thérapie. Une lampe émettant 10'000 lux à 20 cm de distance n'est alors pas obligatoirement prise en charge par l'assurance. Dans notre e-boutique, les indications de lux et distances sont indiquées sous le nom de chaque lampe.

3. La fréquence

L'achat d'une lampe de luminothérapie peut faire l'objet d'une remboursement de 300 frs tous les 5 ans. Pour la location, l'assurance prend en charge 1 frs par jour, pour une durée d'un mois maximum par année.

Prescrire la luminothérapie à ses patients

Un médecin généraliste ou spécialiste peut prescrire la luminothérapie à son patient lorsqu'il diagnostique une dépression saisonnière. Pour obtenir une prise en charge par la caisse maladie de base, l'indication "dépression saisonnière" doit figurer sur l'ordonnance médicale.

Vous pouvez télécharger ici la page de l'article 06.01. Photothérapie qui synthétise les conditions de remboursement par la LAMAL.