La rosacée : symptômes et traitement par la lumière

Joues rouges, boutons, sensation de chaleur au visage… La rosacée est une maladie disgracieuse et chronique de la peau qui peut entraîner des conséquences psychologiques importantes. Les traitements ne sont pas systématiquement efficaces, et selon le degré de sensibilité ou de sévérité de la maladie, les zones affectées ne peuvent pas être camouflées par le maquillage au risque d’irriter davantage le visage. Nous vous proposons de découvrir comment la photothérapie peut naturellement réduire les symptômes cutanés de la rosacée.

975 Vues

Les causes et facteurs aggravants de la rosacée

Contrairement à l’acné avec qui elle est souvent confondue, la rosacée n’apparaît en général qu’à partir de 30 ans et peut perdurer au-delà de 60 ans. Les femmes sont davantage concernées par cette maladie. Les causes les plus connues sont l’incidence génétique, une anomalie au niveau des vaisseaux du visage, et le rôle de bactéries comme le Demodex folliculorum qui augmentent la réaction inflammatoire.

Peut-on réduire les symptômes de la rosacée ?

La société française de dermatologie recommande d’éviter les facteurs aggravants suivants :

  • L’alcool
  • L’exposition au vent, au froid et au soleil
  • Les changements brutaux de température

Ne pas négliger le rôle de la nourriture  

Les plats épicés ainsi que les boissons chaudes peuvent déclencher l’apparition de rougeurs et irritations.  En cause, l’effet « bouffée de chaleur » provoqué par ce type d’alimentation qui va alors dilater les vaisseaux. Par ailleurs, une alimentation saine peut aider à améliorer la qualité de sa peau, ainsi qu’à diminuer les inflammations du corps en général. 

"une alimentation saine peut aider à améliorer la qualité de sa peau, ainsi qu’à diminuer les inflammations du corps en général."

Quand les émotions passent par la peau

Rougir à la suite d’un compliment ou d’une erreur démontre le lien important entre les émotions et la peau. Les émotions fortes ont un effet direct sur la vasodilatation des vaisseaux du visage. 

Pour plus d’information sur les causes et les moyens de lutter naturellement contre les symptômes de la rosacée, nous vous recommandons la lecture de l’article dédié de la Société française de dermatologie ou l’écoute du podcast 23 de Greenbeautysquare qui interview l’influenceuse Isaline sur son expérience de la rosacée.

Les astuces d’Isaline pour garder la rosacée sous contrôle

Connue sous le nom de Thereseandthekids sur les réseaux sociaux, Isaline a mis plusieurs années avant de comprendre ce qui lui arrivait : rougeurs, boutons, sensation de brûlure, le tout s'empirant mois après mois avec des crises régulières. Finalement le verdict du dermatologue est tombé : Isaline souffrait de rosacée. Elle a dû apprendre à vivre avec et surtout à comprendre comment mieux gérer cette maladie. Cette influenceuse suisse romande nous livre aujourd'hui quelques astuces qui l'ont beaucoup aidée : 

  • Avant tout, il faut s’armer de patience, la rosacée ne partira pas par magie. Commencer par avoir une routine « clean » et minimaliste : des produits sans parfums, sans alcool, et dans la mesure du possible, des produits naturels.  
  • Utiliser un écran total tous les jours pour protéger sa peau des UV et éviter les inflammations. 
  • Penser à bien nettoyer sa peau au quotidien, tout en évitant de l'irriter au maximum. 
  • Boire beaucoup d’eau : l'hydratation de la peau est indispensable lorsque on souffre de rosacée. 
  • Surveiller son alimentation et identifier les aliments provoquant une crise inflammatoire. On peut par exemple tenir un journal de bord avec les aliments qui peuvent provoquer des crises, et prendre des photos régulièrement pour suivre l'évolution.
  • Comme il peut y avoir une corrélation avec son cycle menstruel, il est important de bien surveiller celui-ci également, en notant également cette information dans son journal de bord. 

Voir le blog d'Isaline.

La lumière comme traitement de la Rosacée : Comment ça marche ?

Ces dernières années, la recherche médicale a démontré l’efficacité de certains types de lumière sur la rosacée. Comment cela fonctionne-t-il ? La lumière naturelle ou artificielle est faite de tout un éventail de couleurs, caractérisées par des longueurs d’ondes et que l’on mesure en nanomètre. Tout comme les UV font bronzer ou rougir, exposer sa peau à différentes bandes lumineuses entraîne une réaction que l’on appelle la photobiomodulation : la lumière pénètre dans l’épiderme et permet aux cellules ciblées d'absorber l'énergie essentielle pour se régénérer ou corriger un dysfonctionnement. 

Dans la rosacée, les lumières rouges, jaunes et bleues semblent les plus efficaces pour réduire visiblement les symptômes et améliorer l’aspect du visage :

  • La lumière rouge (entre 615 et 650 nm) active la régénération des cellules pour renforcer le système vasculaire, réduit l’inflammation et les rougeurs. Elle est reconnue pour favoriser la cicatrisation et augmenter la production de collagène et d’élastine, un plus pour une bonne santé de la peau.
  • La lumière jaune (entre 570 et 590 nm) combat les acariens en surnombre dans la rosacée (Demodex Folliculorum), calme les peaux sensibles, réduit également les rougeurs et favorise le drainage lymphatique.
  • La lumière bleue (415-455 nm) régule la production de sébum, décongestionne, apporte un fort effet antibactérien et neutralise la bactérie de l’acné (Propionibacterium acnes)

Une séance idéale se fait par la combinaison des 3 lumières (10 à 15 minutes par bande lumineuse).  

En cabinet ou à la maison

La thérapie par la lumière pour soulager la rosacée peut s’effectuer :

  • En cabinet médical, appliquée par un dermatologue, avec ou sans crème photo-activatrice (on parle de lumière laser pulsée ou pulsed dye laser, mais également de thérapie photodynamique).
  • Chez soi par une exposition régulière. Le succès de la photothérapie sur la rosacée dépendra de la puissance de l’appareil choisi, de la durée d’exposition, des couleurs de lumière utilisées et de votre régularité. 

Notre sélection

Medi-Lum a testé et sélectionné pour vous le masque de photothérapie LED Light-therapy Golden Facial Mask de la célèbre marque de cosmétique britannique MZ SKIN. Cet appareil de soin à domicile est équipé de 5 couleurs lumineuses (rouge, bleu, jaune, vert et blanc*) et d’une télécommande permettant plusieurs réglages pour adapter chaque séance à ses besoins. 

Commandez votre masque MZ SKIN dès maintenant

Ce que la médecine pense des masques LED

L'émission A bon entendeur de la RTS a consacré sa rubrique consommateur au marché des masques LED. Selon la présidente de la société suisse de médecine esthétique le Dr. Violette Parzin, cette thérapie par la lumière est tout à fait efficace pour prendre soin de sa peau. Elle est utilisée en médecine depuis plus de 30 ans, pour soigner notamment les lésions inflammatoire de la peau, les cicatrices, l'acné, etc.

Références et liens utiles

  • Papageorgiou P et al., (2008) Treatment of rosacea with intense pulsed light: significant improvement and long-lasting results. British Journal of Dermatology, 159, 628-632.
  • Kwon H H et al., (2013) The clinical and histological effect of home-use, combination blue–red LED phototherapy for mild-to-moderate acne vulgaris in Korean patients: A double-blind, randomized controlled trial. British Journal of Dermatology, 168, 1088-1094.
  • Fan L et al., (2018) Photodynamic therapy for rosacea in Chinese patients. Photodiagnosis and Photodynamic Therapy, 24, 82-87.
  • Jagdeo J et al., (2018) Light-emitting diodes in dermatology: A systematic review of randomized controlled trials. Laser in Surgery and Medicine, 50, 613-628
  • Ertas R et al., (2019) The rapid effect of pulsed dye laser on demodex density of facial skin. Journal of Cosmetic and Laser Therapy, 21(3) 123-126.

Ce conseil vous a été utile ?

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux

Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire

Code de sécurité