Parents stressés : conseils et outils naturels pour prévenir le burnout

Jongler entre le travail, les activités extrascolaires, les obligations administratives, les repas ou encore les devoirs tout en en absorbant les imprévus et en passant des moments de qualité avec ses enfants… En coulisse, le quotidien d’un parent peut être éprouvant. Comment prévenir le surmenage ? Voici quelques conseils et astuces simples à placer dans sa journée, pour garder la tête hors de l’eau, et même inverser la balance du stress.

88 Vues

Du stress à l’épuisement : l’importance de préserver ses ressources

Lorsque le stress s’empare de la vie quotidienne, toute la famille le ressent et en souffre. Le parent peine à prioriser, fatigue, ne trouve plus de temps pour « se poser », et les enfants deviennent fréquemment plus compliqués. Sans stratégie de récupération, le risque de fatigue chronique voire de burnout du parent est réel. Pour éviter que le stress ne mène à l’épuisement, il est crucial de veiller à recharger ses batteries. Medi-Lum vous livre une liste de conseils simples pour vous régénérer durant votre journée et faire retomber le stress.

Décharger son mental

1. Faire une liste des choses à faire : 

ne forcez plus votre mental à tout retenir, notez les tâches et tracez-les au fur et à mesure qu’elles sont passées. L’action de barrer une ligne lorsque la tâche est terminée a un effet positif immédiat sur la détente. Le soir, vous vous couchez plus sereinement sans peur d’oublier quelque chose.

2. S’octroyer deux moments par semaine pour soi : 

ne négligez plus les moments pour vous. Marcher en forêt, lire un livre, prendre un bain, regarder un film drôle… Trouvez ce qui vous ferait du bien, en appliquant la « politique des petits pas » : s’offrir des petits plaisirs pour en retirer rapidement les bienfaits. 

Soigner son sommeil

3. Assurer des heures de sommeil suffisantes et régulières : 

le sommeil permet au cerveau de décharger les toxines, et de sécréter plusieurs hormones essentielles à la santé. Le système nerveux se relâche, tout le corps se régénère. Prenez soin de vous coucher et vous réveiller à la même heure, lâchez votre écran au moins une heure avant de vous endormir, et évitez tout ce qui pourrait vous réveiller durant la nuit (bruit, lumière, SMS, etc.). En cas de sommeil trop léger, une cure de magnésium prise avant le coucher a un effet bénéfique sur le relâchement musculaire et nerveux ainsi que sur le sommeil.

4. Faire des turbo-siestes :

en état de fatigue intense, une forme d’hypervigilance s’installe et maintient le corps et l’esprit dans une activité cérébrale intense qui épuise davantage sur le long terme. Introduire une sieste courte de 20 minutes dans sa journée permet de contrer ce surmenage, redescendre l’activité cérébrale en ondes régénérantes thêta et réduire le stress.

Se détendre physiquement

5. Bouger :

la fatigue pousse souvent à faire de moins en moins d’efforts physiques. Or, dans le mouvement notre cerveau sécrète des endorphines, une précieuse neurohormone aux effets anxiolytiques et relaxants. Bouger active également la circulation sanguine, évacue les toxines et la pression physique et mentale accumulée, change les idées et améliore la qualité du sommeil. En cas de fatigue intense, commencer par une simple marche ou des exercices de yoga dans son salon trois 30 minutes par semaine. 

6. Respirer :

la respiration est en lien direct avec le système nerveux. Les études scientifiques démontrent que prendre quelques inspirations et expirations longues et profondes réduisent directement le stress et calme l’activité du système nerveux sympathique.

Ce blog vous a-t-il été utile?

Laissez un commentaire

Code de sécurité